Rock My Body ft. Inna R3HAB

DraftCity ~ Les meilleurs films d'horreur de 2021

Les meilleurs films d'horreur de 2021 Publié le 2022-01-25 20:35:56

Pour continuer l'article de la semaine dernière, voici mon TOP 10 des films d'horreur de l'année 2021. Je répète que ce top est complètement subjectif, et j'espère que cet article vous plaira même si votre film préféré ne s'y trouve pas !
Ce fut une année riche de cinéma pour ma part et j'espère que je réussirai à vous donner l'envie de découvrir certains d'entre eux. 
Trêve de bavardages et bonne lecture ! 

__________________________________________________________________________________________________________________

 

10. SKULL : THE MASK

Il s'agit, pour ce premier film du top, d'une oeuvre brésilienne rendant hommage aux slashers brutaux des années 80. Il bénéficie donc de toutes les qualités de ce genre de productions, une direction artistique aussi inventive que kitsh, de la brutalité à gogo, des meurtres inventifs, un antagoniste stylé qui a tout pour devenir iconique, un scénario simpliste presque cartoonesque par moment qui laisse la part belle à l'action et à la violence...
Cependant, les personnages restent très peu voire très mal développés servis par un jeu d'acteurs aux fraises ; ainsi que l'intrigue joue d'une brêve inventivité. 
Charcutage bien executé, bonbon de gore, méchant trop stylé, tout ce qu'on attend d'un bon film, d'autant plus que le film ne se prend pas du tout au sérieux. 

 

9. CENSOR

Thématique de la censure qui prend pour cadre les vidéos nasties (des films d'horreur souvent indépendants interdits de distribution dans les 80-90s au Royaume-Uni, au cinéma ou en VHS à cause de leur prétendue violence) et le personnage principal est une femme travaillant pour l'organisme qui décide d'interdir ou non ces films ce qui est, à mon sens, du pur génie.
Ce film répond à une interrogation qu'avait la réalisatrice galloise lorsqu'elle était toute jeune : si ces films sont trop violents pour être soumis aux spectateurs, qu'en est-il du censeur qui doit les regarder ? Pourrait-il également devenir fou en les regardant ? Les films violents attisent-ils la violence ? C'est le but principal de ce film, répondre à ces questions. Cependant, il s'agit d'un film assez lent, très contemplatif et laisse la part belle à son astmosphère, film qui ne peut donc plaire à tous. 

 

8. LA NUEE

Quittons le Royaume Uni pour aller en France concernant ce film. Il s'agit d'une jeune femme qui essaye de sauver sa ferme de la faillite en lançant un élevage de sauterelles ; avec le temps, elle semble développer une relation très étroite avec ses insectes ce qui provoquera l'incompréhension puis l'inquiétude chez ses proches
Dramatique, social, horrifique sont les maîtres mots de ce film, l'intrigue m'a également beaucoup plu même si ces choses ont divisé de nombreux spectateurs. D'autant plus que l'angoisse augmente en même temps que les bruits de la nuée qui prend de plus en plus d'espace. 

 

7. TITANE

 

Certes, ce film est assez "lisse", si je peux le dire ainsi, esthétiquement parlant avec une photographie très léchée, de jolies couleurs, visuellement très sophistiqué et clipesque et c'est justement ce qui vient lui donner une certaine âme ; il permet de faire prendre forme à toute une partie de son discours. Ce choix artistique permet de contrebalancer avec ce qu'elle a à offrir de plus dur, de plus immonde, de plus laid avec ces scènes les plus gores, les plus étranges etc. 
D'autant plus que les propos du film sont extrêmement bien appuyés suite au très bon jeu des acteurs présents, surtout celui de Vincent Lindon, époustouflant ici. 

 

6. LAMB

Un film Islandais qui raconte l'histoire d'un couple trouvant un bébé et le voyant comme une véritable bénédiction étant donné que ce nouveau né est une créature mi humaine, mi agneau
Ce film est une curiosité qui sent la folk horror à l'intrigue des plus simplistes mais qui renferme de nombreux secrets plein de métaphores, d'allégories et de silences qui en disent long. Il s'agit d'un autre film contemplatif au décor naturel, au rythme lent qui permettent tous le mise en place d'une atmosphère extrêmement particulière pleine de poésie même si pendant tout le métrage, on a l'impression tenace que quelque chose de sombre, de négatif va se produire comme si le spectateur savait qu'un don de la nature, aussi inespéré, demande toujours un sacrifice d'une façon ou d'une autre. 

 

5. THE INNOCENTS

Voici un film en provenance de la Norvège avec des enfants en guise d'acteurs principaux, de très bons acteurs malgré leurs jeunes âges cependant, qui découvrent certains de leurs pouvoirs et décident de les tester, de la bonne ou de la mauvaise manière. Une mise en scène lourde de sens et de sous-entendus puisque nous avons l'impression de voir le monde à travers des yeux d'enfants qui croient au surnaturel pour qui tout est possible et qui s'expliquent donc les événements les plus sordides, comme des meurtes (comme par hasard) par des éléments fantastiques.
Tout devient possible lorsque nous voyons ce film puisque les enfants présents souffrent de nombreuses choses : handicaps, origines étrangères qui leur valent parfois un certain harcèlement, un niveau social et intellectuel peut-être assez bas, et même de l'abandon parental. Chaque intrusion surnaturelle nous fera mal, visuellement ou psychologiquement

 

4. THE SADNESS

 

Un film taïwanais ultra efficace, très gore, super généreux dans sa violence et dans son action et c'est un plaisir de pouvoir assister à un spectacle aussi décomplexé et dégressif. Il s'agit d'un film d'épidémie zombiesque sur fond de Covid avec de petits tacles aux conspirationnistes, ce qui résonne de façon encore plus marquant aujourd'hui quelques mois après sa sortie. 
Il possède quelques scènes over the top, un viol d'orbites oculaires, une orgie de sang dans le métro inspiré d'un véritable fait divers taïwanais et globalement un métrage qui s'inspire pas mal des maux de la société taïwanaise. 
Ce film est génial, foncez

 

3. PSYCHO GOREMAN

Un film digne de caviar au Dr. Pepper, ça ne veut rien dire et c'est juste une preuve de mon mauvais goût absolu, tant que vous saisissez l'idée, ça me va. Il s'agit d'un film de monstres inspiré des Super Sentaï japonais, à la Power Rangers etc, mais également un grand hommage aux films des années 80 aux créatures horrifiques toujours déjantées et super stylées.
Il sent bon le caoutchouc et les effets spéciaux pratiques avec des personnes qu'on veut juste frapper puisque vulgaires, surtout la gamine.
Le monstre Psycho Goreman est juste iconique et c'est génial. 

 

2. WOMAN OF THE PHOTOGRAPHS

Il fallait bien sûr un film japonais dans mon top de l'année, un film aux tons très étranges, entre le drame romantique et le body horror qui nous raconte l'histoire d'amour entre un photographe misogyne terrifié par les femmes et habitué, de par sa fonction, à corriger leurs défauts physiques à la recherche d'un semblant de perfection ET une femme très belle effrayée par la solitude qui cherche à donner une image différente de ce qu'elle est vraiment sur ses réseaux sociaux et qui n'hésite pas à se mutiler pour se rendre plus belle, plus attirante mais surtout pour avoir de l'attention
Mise en scène parfaite, presque intimiste à de nombreux moments, des personnalités de personnages jouées par des acteurs très qualitatifs, la lumière, la photographie et la musique nous enchantent également. Il mérite bien sa deuxième place. 

 

1. COME TRUE

Voici ce qui est ma plus grosse claque de l'année. Il nous raconte l'histoire d'une adolescente en fugue qui participe à une étude sur le sommeil, elle qui a toujours eu un sommeil particulier
Ce n'est pas facile de parler de ce film, mais je vais m'y risquer ; ce qui m'a le plus charmé dans ce film, c'est son ambiance onirique, ou plutôt cauchemardesque complètement réussie. En fait, il a tellement bien capté ce qui fait nos cauchemars, leurs essences que ça en devient déconcertant. Nous suivons donc les explorations des scientifiques et de notre personnage principal dans ses plus mauvais rêves pas à pas tout en explorant une toute nouvelle mythologie peuplée de démons terrifiants qui en veulent à notre réalité comme si les rêves étaient une dimension parallèle à notre monde
La musique électro, dark wave, fonctionne parfaitement puisqu'elle a envie de nous endormir, et donc de nous enfoncer dans un cauchemar. Le film s'assombrit au fur et à mesure que nous en savons plus sur la nature des ces rêves comme si la nuit tombait sur le métrange et ses personnages comme si le cauchemar allait nous engloutir. 
C'est un film spectaculaire dans sa façon de se balader en nous-mêmes, il s'agit d'un film plutôt lent et très étrange qui parvient tout de même à nous tenir en haleine grâce au mystère, à son inventivité et à certaines scènes des plus angoissantes. 

 

 

J'espère que ce TOP 10 vous aura plus,
en vous retrouvant avec de nouveaux articles, peut-être plus effrayants ?
A bientôt sur DraftCity. 

 

 




Commentaires de l'article
Oups! Tu as été arrêté par Frank ! Pour commenter, tu dois te connecter à ton compte DraftCity.
  • Eralio
    26-01-2022
    Un article d'une qualité similaire au précédent, un super travail ! Merci pour ces résumés !
  • Hypure
    25-01-2022
    Il est temps de se cultiver mon cher Hobbes, ce n'est pas trop tôt - évidemment
  • Hobbes
    25-01-2022
    Je dois bien avouer, aucun de ces films n'avaient traversé ma connaissance, je garde très précieusement cette liste - je te tiendrais responsable en cas de déception !
  • Anticipe
    25-01-2022
    Super article, le monde du cauchemar m’attends :(