Amour Impur Eva

DraftCity ~ The Batman : Retour sur un héros singulier

The Batman : Retour sur un héros singulier Publié le 2022-03-02 19:53:29

A l’occasion de la sortie du film The Batman par Matt Reeves dans les salles sombres, nous allons revenir sur ce qui fait du Chevalier Noir un héros aussi singulier.

 

La naissance d'un héros marginal

 

Batman apparaît pour la première fois dans une revue de Detective Comics en 1939. Le scénariste Bill Singer et le dessinateur Bob Kane étaient chargés de créer une nouvelle figure importante après le succès de Superman un an plus tôt. Le duo décide alors de prendre le contrepied du célèbre kryptonien, créant un personnage aujourd’hui mythique. Ainsi, la naissance de Batman se caractérise par la volonté de créer un héros marginal, différent de ce qui se faisait à l’époque. Ce choix artistique sera majeur pour l’évolution du personnage au fil des années.

De plus, à l’instar des héros de son époque, Batman ne montre pas une Amérique sublimée comme Superman ou Wonder Woman le faisaient ; Il est le reflet de la société. La naissance de Batman n’est donc pas anodine, elle apparaît lorsque les Etats-Unis peinent à se remettre de la Grande Dépression et lorsque le crime organisé et les gangsters apparaissent. Les histoires du Chevalier Noir dépeignent ainsi une crue réalité, un climat d’angoisse dans les rues sombres de villes corrompues ou rongées par le crime.

Qu’il s’agisse d’un héros sombre voulant punir le crime ou d’un personnage loufoque des années 60 pour éviter la censure, Batman est un héros qui a la possibilité de livrer des interprétations toujours très variées au fil des années. C’est ce pourquoi il arrive à toujours refléter la société et à garder un brin de modernité.

 

Un personnage complexe

 

Le Chevalier Noir est un héros bien différent des autres puisque ce ne sont pas ses pouvoirs qui le caractérisent. Il n’en a aucun, choisissant volontairement la voie de la justice, sans y être directement ou indirectement amené. Le costume d’un superhéros est un exhausteur d’identité ; Lorsque Barry Allen met son costume de Flash, il passe du policier hyperactif à l’homme le plus rapide du monde, tout comme Peter Parker qui semble lâcher plus de blagues et de remarques lorsqu’il est dans ses collants rouges et bleus. Cet exhausteur est visible chez quasiment tous les super-héros, mais il est absent pour Batman.

Le costume de chauve-souris et l’identité de Bruce Wayne sont deux caractères qui n’ont rien en commun. D’un côté, il purge ses émotions en combattant le crime avec une grande violence tandis que de l’autre, il est philanthropique, se les jouant milliardaire un peu maladroit, prenant tout à la légère. Son costume n’est pas l’extension de sa véritable identité, ce sont bien deux identités en opposition. C’est cette opposition qui caractérise le Chevalier Noir, quelle est sa véritable identité ? Est-ce le milliardaire philanthrope ou le justicier ? Ce qui distingue ce héros des autres, est le fait que ce qui détermine Batman ne sont pas ses capacités, il se définit par cette dualité permanente dans son identité. La blague constante du maquillage noir autour des yeux de Batman qui disparaissait lorsqu’il enlevait son masque est même devenu un symbole pour représenter cette dualité. Un détail aussi anodin devient alors primordial lorsque pour la première fois dans le film de Matt Reeves, nous verrons un Bruce Wayne avec ce maquillage. Cela est synonyme d’un film dont cette dualité sera plus que jamais prioritaire dans l’histoire.

Pour finir, Batman est un héros très ancré dans la culture populaire. Tout comme James Bond ou Dark Vador, nous avons tous une idée globale de ces personnages, sans même avoir forcément vu leurs œuvres. Sans avoir lu ou vu une œuvre avec Batman, le spectateur moyen connaît son traumatisme d’enfance vis-à-vis de la mort de ses parents, son premier degré impassible ou encore son amour pour les gadgets. Bien que ces traits soient plus ou moins nuancés selon les œuvres, ils sont ceux du héros, ce qui le rend très accessible pour le grand public.

 

Ainsi, Batman semble avoir autant de facettes que de gadgets à sa ceinture. Assez au moins pour nourrir son originalité vis-à-vis des autres superhéros et pour perdurer plusieurs années encore dans la pop culture. Pour rappel, The Batman de Matt Reeves sort le 2 mars en France au cinéma.

 





Commentaires de l'article
Oups! Tu as été arrêté par Frank ! Pour commenter, tu dois te connecter à ton compte DraftCity.
  • Iscy
    03-03-2022
    miam, encore svp
  • Volagal
    02-03-2022
    Très bon article, j'ai hâte d'aller voir le film au cinéma !