Love The Way You Lie ft. Rihanna Eminem

DraftCity ~ La misophonie

La misophonie Publié le 2022-12-16 19:10:21

Des sons abominables tels que la déglutition, les crises de colère stridentes des enfants gâtés, les notes tordues d'un gars qui ne sait toujours pas chanter ou encore une les homologues incessants d'une femme qui ne peut pas rester silencieuse... Ces jolies gênes sonores de la populace, c'est la misophonie, sur laquelle Hobbes vous propose de s'y intéresser en détail aujourd'hui.

 

(i) L'origine du terme "Misophonie"

La langue de Molière, quand cette dernière n'est pas occupée à voler des termes arabes ou anglo-saxons, fait, encore une fois, preuve d'une pauvre originalité dans la source des ses mots. Les moins benêts d'entre vous auront compris que le terme "misophonie" ne viendrait pas du latin, mais du grec ancien. Le terme provient de la jonction du mot μῖσος, prononcé "misos" et qui signifie "détester, haïr", au mot φωνή, qui se dit "phoné" et qui veut dire "son" en français. Les esprits simples en tireront hâtivement la conclusion selon laquelle la misophonie, ce serait la haine de tous les sons possibles sur Terre pour celui qui en souffre, peut-être à bon droit si l'on ne pense dogmatiquement qu'à simplement associer deux termes éthymologiques sans leur apporter un quelconque sens de recherche et de réflexion.

 

(ii) La véritable nature de la misophonie et sa méconception

L'association caritative British Tinnitus décrit la misophonie comme une forte réaction émotionnelle à certains bruits. Cela devrait suffir à démentir le préjugé venant d'être établi dans le paragraphe précédant. En effet, un article médical de l'université de Harvard affirme qu'une étude a démontré que les personnes atteintes de la misophonie réagissaient seulement à certains sons très spécifiques, comme le son produit par d'ignobles porcs qui mangent bruyamment ou la respiration tonitruante d'un fumeur après deux mètres de course. Ainsi, la simple réaction négative quand l'on entend une personne partager des proses verbeuses sur avec une autre sur des sujets inodores et insipides comme le climat du lendemain, les prétendus avantages du communisme ou encore la série Ici Que Tout Commence, s'avère ne pas être de la misophonie, mais simplement une capacité de contenance et d'intelligence. De même, n'y est pas incluse la réaction abominable face à des sons universellement déplaisants comme le brouhaha, les sons de Naps ou ceux de Laylow, ou les pleurs d'un bébé. Le seuil de la misophonie est donc considérablement réduit.

 

(iii) Les réactions face à certains bruits spécifiques

Cet article se limitera à trois réactions émotionnelles afin de ne pas trop encombrer vos esprits sommaires. Ainsi, Dr. Marc S. Lener, un médecin spécialisé dans la santé psychiatrique (v. ci-contre), basé à New York City, cite notamment dans son étude comme réactions émotionnelle :

(a) Un sentiment d'ennui, d'irritation et de dégoût,
(b) Un désir d'agression verbale ou physique,
(c) Un mal-être et une nervosité naissants.

Également, Dr. Lener est parvenu à démontrer que la misophonie pouvait se traduire par des réactions physiques, comme l'accélération du rythme cardiaque, de la tension artérielle et de la température. En prêtant l'oreille à l'accent des francophones tentant de parler anglais, il est possible d'affirmer une telle démonstration.

 

(iv) Le statut de la misophonie comme trouble mental

Tandis que les spécialistes peinent à s'accord sur les causes possibles de la misophonie, fussent-ils prêts à y investir un peu plus de temps et d'argent, une certaine homogénéité s'est installée dans la doctrine médicale : la misophonie serait un véritable trouble mental. Une étude présentée par la branche étudiante médicale de l'université d'Oxford a démontré que la misophonie pouvait découler de syndromes de stress post-traumatiques (en anglais, PTSD), de troubles obsessionnels compulsifs, voire de la dépression. Le simple fait de réagir émotionnellement ou physiquement à la répétition désagréable, la saleté sonore ou bien la superfluité vocale pourrait être signe que vous êtes gravement malades.

 

En guise de synthèse, la misophonie n'est toujours pas correctement comprise, parmi le bas-peuple, comme étant une réaction émotionnelle, parfois physique, à certains sons que la généralité ne percevrait pas comme déplaisants. Quelques solutions à cette misophonie serait le port de casques anti-bruit, la distraction de ses sons désagréables ou bien tout simplement de demander à la personne coupable de bien gentiment apprendre à vivre en société et à se faire toute petite pour le bien commun. Et non, on ne peut pas empêcher les petits philosophes de citer du Deleuze ou du Kant de façon très lourde, ça n'est toujours pas dans le cadre de la misophonie; vous n'appréciez seulement pas les personnes importunes. Sinon, écoutez le son de la pluie, c'est très ASMR et c'est appaisant, sauf si vous manquez cruellement d'appréciation.

 

DraftCity vous remercie de votre lecture,
et vous souhaite une bonne soirée.




Commentaires de l'article
Oups! Tu as été arrêté par Frank ! Pour commenter, tu dois te connecter à ton compte DraftCity.
Il n'y a aucun commentaire pour le moment, soit le/la premier(e) !